Que se passe-t-il quand deux X doivent gérer deux Z ? Entendez par là, quand des parents élevés au Club Dorothée et au Minitel doivent gérer deux prises USB, ces enfants constamment connectés, que ce soit à la console, à la tablette ou au PC.

Entendons-nous bien, j’aurais pu faire en sorte que mes enfants ne s’épanouissent qu’en faisant du vélo, du roller et des balades en forêt.
Qu’ils s’extasient devant deux punaises qui s’accouplent ou devant le ballet des fourmis. Qu’ils ne fassent « qu’une demi-heure d’écran par jour ».

Mais voilà, nous ne sommes pas de « bons parents ». Parce nous aussi, nous sommes collés aux écrans, à la console et sur YouTube. Pas 24/24, mais pas mal quand même.
Quand je dis que nous ne sommes pas de bons parents, je ne nous juge pas en tant que parents de nos enfants, mais en tant que parents en général.

S’il y a bien une frange de la population qui subit une pression sociale énorme, c’est bien la communauté des parents. Et ne nous leurrons pas : la pression vient tout autant des spécialistes que des parents eux-mêmes.
Il nous faut éduquer les adultes de demain et dieu sait que demain s’annonce plutôt morose. Il nous faut donc faire un boulot de tous les diables pour que nos trésors soient à la fois compétents, compétitifs, empathiques, plein de bon sens, beaux et intelligents, attentifs aux autres et à la nature… tout un programme.

Moi, les miens, ils veulent juste être heureux… et accessoirement paléontologue ou designer graphique.

Alors on fait du mieux qu’on peut pour répondre à leurs besoins, en les écoutant, en les protégeant, mais en n’oubliant pas qu’en plus d’être des parents, nous sommes également des adulescents, qui voulons aussi nous amuser. Alors, nous, on a décidé de nous amuser DE et AVEC nos enfants, ça fait gagner du temps !

Partagez

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles similaires

Katia

Bloggeuse amateur & Ecrivain dilettante

Non, ce n’est pas moi sur la photo et c’est la raison pour laquelle j’écris et que je ne fais pas de vidéos.
Rêver sa vie ou vivre ses rêves ? J’avoue que je n’ai pas encore choisi. Et vous ?

Katia Lacourte

Mes favoris
EXPLOREZ